TRANSPORT

Description du projet

L’organisation et de la gestion des espaces publics en milieu urbain est au centre des préoccupations des collectivités locales. Cet intérêt est lié aux nombreux dysfonctionnements recensés dans les grandes agglomérations. Ces difficultés entretenues par la démographie galopante, l’urbanisation informelle et à l’accroissement des activités industrielles, commerciales entre autres.
Face à cette situation qui a un impact très négatif sur la mobilité des personnes et des biens, la ville de Dakar à travers ses partenaires techniques et financier a initié en rapport avec les différentes collectivités locale du département la mise en œuvre de projet de transport et de de stationnement payant pour mieux organiser l’occupation de l’espace et améliorer la mobilité urbaine.
C’est ainsi que lors de la mise en vigueur de l’accord de crédit pour le PAMU en 2001 il était prévu un cadre d’évaluation de la première série de mesures a été ajusté et repris pour ce second mandat. La série de mesure a lieu dans un contexte relativement meilleur que celui prévalant lors de la campagne de mai 2007 où plusieurs grands chantiers routiers demeuraient actifs dans la presqu’île de Dakar ; alors qu’aujourd’hui certains ; voire la plupart ; sont achevés comme le réaménagement partiel de la rocade Fann – Bel-Air ou encore l’élargissement de l’autoroute à 2 fois 3 voies contre 2 fois 2 et l’amélioration par construction ou reconstruction de tous ses carrefours en échangeurs dont ; en particulier ; ceux de l’entrée de l’autoroute à la Patte d’Oie et de sa sortie à Malick Sy qui ont un impact direct sur le trafic de la route de Rufisque. Cette situation ; au demeurant moins perturbée que celle caractérisant la campagne de mai 2007 ; reflète la difficulté de l’exercice de comparaison avec les résultats précédemment.

Objectifs spécifiques

Les objectifs à travers la mise en œuvre du projet de stationnement payant sont entre autre suivantes :

  • Améliorer la mobilité urbaine
  • faciliter la mobilité des biens et des personnes
  • Faciliter la mobilité et l’accessibilité aux activités et aux équipements
  • Améliorer l’accessibilité par un partage rationnel de l’espace public;
  • Aménager et maitriser l’occupation de l’espace public
  • Réduire de façon sensible Les nuisances générées, en particulier par le stationnement de surface
Description des services fournis par le personnel :
  • Analyse de l’existant (offres et demandes de stationnement, dysfonctionnements…) ;
  • Anticipation des évolutions possibles (urbanisation) ;
  • Définition du périmètre d’étude et recherche si nécessaire d’un travail en intercommunalité
  • Évaluation des marges de manœuvre (amélioration de l’exploitation de l’offre existante, dissuasion d’usagers, création d’offre supplémentaire…) ;

LA DEFINITION D’UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT

  • Identification des objectifs de la politique de stationnement (maîtrise de la mobilité automobile, amélioration de l’accessibilité au centre, partage des espaces publics…) ; 
  • Définition et justification des arbitrages à effectuer (catégories d’usagers à favoriser ou à dissuader, types de mesures à privilégier…) ;
  • Définition des mesures à prendre (nature des mesures, objectifs poursuivis, impacts attendus…)

LA MISE EN ŒUVRE ET LE SUIVI DE LA POLITIQUE DE STATIONNEMENT

  • Communication auprès des citoyens (expliquer les objectifs du Plan de Stationnement Local, l’intérêt et l’efficacité des mesures prises, faire connaître le dispositif mis en place…) ;
  • Suivi et évaluation de la politique de stationnement

(évaluation de l’efficacité et de l’impact des mesures) ;

Validation et adaptation du dispositif de gestion des zones de stationnement avec les communes ciblées